Soyans

soyans

Remonter la « calade » (rue pavée de galets) du vieux Soyans, c'est comme remonter dans le temps ou feuilleter un livre d'Histoire. Entre deux rangs de maisons, souvent datées, parfois ornées de sculpture, le promeneur arrive devant l'imposante ancienne porte des remparts abritant la petite chapelle Sainte Philomène. Un escalier permet de monter aux ruines du château qui domine les gorges du Roubion. Ce véritable « nid d'aigle » fut un des châteaux les plus importants de la Drôme mais souffrit des guerres de religion et de la Révolution française. A ses cotés la très belle église romane Saint Marcel abrite des fresques originales. Du sommet, la vue sur la montagne de Saoû est exceptionnelle.